/ mai 13, 2018/ Actualités, Piloter son activité marketing/ 0commentaires

Cardinal l'Atelier marketing externaliséL’avenir de votre activité pourrait-il dépendre d’une compétence marketing que vous n’avez pas au sein de votre entreprise ?

Déléguer, lâcher les rênes de son entreprise, faire confiance pour que d’autres proposent et fassent à sa place, est-ce évident lorsque l’on est dirigeant de TPE ou PME ? Non, bien sûr.

Mais lorsque les compétences internes ne suffisent pas pour déployer son activité, comment procéder ? Et si la solution était ailleurs. Oui, mais voilà comment faire confiance ….

Or, ce contexte de pénurie de compétences internes conduit rapidement à une perte d’opportunités de développement de l’entreprise.

  • Première clé pour réagir positivement : faire entrer un professionnel dans son entreprise, temporairement, sans le recruter.
  • Seconde clé pour le faire sereinement : lui faire confiance pour avancer ensemble. Confiance en l’individu, confiance envers le professionnel. Confiance dans son savoir-faire et son savoir être. Confiance dans son respect de la confidentialité, l’apport de solutions, les résultats obtenus.

> Marketing externalisé : et si le chef d’entreprise se posait les bonnes questions !

Tout objectif d’un dirigeant est d’atteindre un niveau de développement de son activité qui assure la pérennité de son entreprise. Oui, mais lorsque les ressources internes font défaut pour une raison ou une autre, doit-il pour autant abandonner ? Sûrement pas ! L’opportunité de l’externalisation de compétences marketing offre justement la possibilité de voir ou revoir les fondamentaux marketing de son entreprise (vision, mission, positionnement, segmentation, ciblage, état du marché, etc.) et d’en produire un plan opérationnel.

La confiance basée sur l’expérience du professionnel sollicité n’est pas veine. Aguerri aux méthodes et outils, le directeur marketing en temps partagé bénéficie de connaissances de multiples problématiques auxquelles il a été confronté. Il repère les enjeux, sait gérer les problématiques et actionne les leviers utiles et nécessaires pour obtenir les résultats escomptés.

  • Le chef d’entreprise est face à un expert objectif et attentif : il aborde clairement et ouvertement les contraintes et sait détecter les opportunités de croissance. Il mesure également le chemin à parcourir.
  • Gain de temps, obtention de résultat, efficacité, rentabilité : voilà ce qu’il est en droit d’attendre de l’expert marketing.

> Marketing externalisé : sans confiance, pas de collaboration possible.

La confiance est un élément clé dans toute relation professionnelle. A plus forte raison, entre un chef d’entreprise et une fonction support stratégique, telle que le marketing. Et qui plus est, lorsque celle-ci est assurée par un intervenant extérieur.

Sans confiance, pas de collaboration possible, sereine, profitable, stable.

Élément prioritaire à toute bonne entente et efficacité dans la relation de travail, la confiance doit pouvoir s’installer rapidement (le temps de mission est précis). Ainsi, le directeur marketing détaché peut accéder aux données de l’entreprise (données comptables, organisationnelles, stratégiques). L’accompagnement de celle-ci et de son dirigeant tout au long du projet est facilité pour créer de la valeur. L’échange sur les orientations à prendre est facilité.

Sans mission marketing externalisée claire, pas de confiance mutuelle.

Etant donné que la confiance est un élément crucial au bon déroulement d’une mission externalisée, les moyens sont mis en place pour l’installer et lever les doutes. Le manager engage son entreprise et lui-même. Ses hésitations sont alors légitimes.

D’où l’importance que la confiance repose sur le respect mutuel des engagements. Une démarche claire pour le dirigeant et le professionnel externalisé est la pierre angulaire de la mission. Le chef d’entreprise donne les éléments nécessaires au professionnel du marketing. Ce dernier exploitera les données et les ressources pour élaborer une démarche sur-mesure.

Au final, la mission aura un réel apport de valeur.

  1. En premier lieu, sur le choix de l’expert détaché : le dirigeant accueille au sein de son organisation un senior ou professionnel réellement qualifié. L’objectif de celui-ci est d’intervenir pour le compte de l’entreprise, de s’impliquer dans la gestion au quotidien de son dossier marketing, aux côtés du manager. Il aborde des méthodologies éprouvées pour porter une analyse marketing pertinente grâce à sa prise de recul et son œil averti pour proposer les axes de développement appropriés.
  2. En second lieu, la confiance s’établit du simple fait de la souplesse de la formule de l’externalisation. Un cahier des charges est proposé en réponse à une problématique. Il intègre la durée qui convient le mieux à la mission. Il établit les étapes franchies pour atteindre les objectifs fixés. La relation ainsi clairement établie concourt à la construction de la confiance entre les deux professionnels à l’aspiration commune : développer l’entreprise dans les conditions optimum.

Lâcher prise, c’est faire confiance. Le dirigeant, en répartissant les responsabilités, apporte sa confiance au directeur marketing externalisé. Conscient qu’il ne peut tout faire en interne, il démontre ainsi qu’il fait un choix réfléchi et déterminant : ce choix sera bon pour son entreprise.

A lire également :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.